8-20 avril 2002Algérie. Accession du berbère au statut de langue nationale

 

Le 8, le Parlement, réuni en Congrès, adopte à l'unanimité un amendement à la Constitution qui octroie au tamazight – la langue berbère – le statut de langue nationale, mais non celui de langue officielle, privilège réservé à l'arabe. Le Front des forces socialistes et le Rassemblement pour la culture et la démocratie, les deux formations les plus représentatives des Kabyles, boycottent la séance en dénonçant une manipulation politique, à six semaines des élections législatives. Afin de calmer la vague de contestation née en Kabylie en avril 2001, le président Abdelaziz Bouteflika a également annoncé le remplacement, dans la région, de la gendarmerie par la police ainsi que l'indemnisation des victimes des affrontements avec les forces de l'ordre. Mais les manifestations orchestrées par les comités de villages se poursuivent, notamment le 18, jour anniversaire de la mort d'un jeune Kabyle dans une gendarmerie de Tizi Ouzou, en 2001, et le 20, pour la commémoration du « printemps berbère », mouvement de défense de la langue et de la culture berbères, né en 1980.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  8-20 avril 2002 - Algérie. Accession du berbère au statut de langue nationale », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/8-20-avril-2002-accession-du-berbere-au-statut-de-langue-nationale/