8-18 août 2017Kenya. Élections générales.

 

Le 8, à l’issue d’une campagne au climat tendu, marquée par l’assassinat, en juillet, d’un dirigeant de la commission électorale indépendante, le président Uhuru Kenyatta, candidat du parti Jubilee, est réélu avec 54,2 p. 100 des suffrages. Le chef de l’opposition Raila Odinga, candidat de la coalition de la Super Alliance nationale, qui obtient 44,9 p. 100 des voix, conteste les résultats. Les observateurs jugent toutefois acceptables les conditions de déroulement du scrutin. Le taux de participation est de 79,5 p. 100. Les violences qui avaient suivi l’élection présidentielle de décembre 2007 avaient fait quelque mille deux cents morts. Aux élections législatives qui se déroulent le même jour, le parti Jubilee accroît sa majorité dans les deux chambres.

Le 11, des affrontements éclatent à Nairobi après l’annonce des résultats officiels de l’élection présidentielle.

Le 18, l’opposition conteste la validité du scrutin devant la Cour suprême. Le 1er septembre, la Cour suprême invalidera l’élection présidentielle, fait sans précédent en Afrique. Un nouveau scrutin sera programmé en octobre.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  8-18 août 2017 - Kenya. Élections générales. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 juin 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/8-18-aout-2017-elections-generales/