7 novembre 1991France. Annonce de la « délocalisation » d'une vingtaine d'organismes publics

 

Un Comité interministériel d'aménagement du territoire (C.I.A.T.), présidé par Édith Cresson, décide d'implanter en province ou en banlieue parisienne une vingtaine d'organismes publics, jusqu'alors situés dans Paris. Outre la S.E.I.T.A. (tabacs et allumettes), transférée à Angoulême, le Commissariat général au Plan en Seine-Saint-Denis et la manufacture des Gobelins à Aubusson, l'exemple le plus symbolique est celui de l'École nationale d'administration (E.N.A.), qui doit quitter le VIIe arrondissement pour Strasbourg. En incluant une annonce du même ordre faite le 3 octobre, quatre mille deux cents emplois publics sont concernés. Les intéressés, qui apprennent la décision par voie de presse, réagissent pour la plupart avec hostilité à ces projets.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  7 novembre 1991 - France. Annonce de la « délocalisation » d'une vingtaine d'organismes publics », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/7-novembre-1991-annonce-de-la-delocalisation-d-une-vingtaine-d-organismes-publics/