7 mai 1986Bangladesh. Fraude massive lors des élections législatives

 

Le général Mohamed Hussein Ershad convoque des élections législatives pour tenter de légitimer par les urnes son coup d'État de mars 1982. En dépit de fraudes massives et de manœuvres d'intimidation, le Jatiya, parti du général Ershad, n'obtient qu'une courte majorité : 152 des 300 sièges du Parlement. La ligue Awami, parti fondé par Mujibur Rahman, le « père de la nation » assassiné en 1975, et dirigé depuis lors par sa fille, avait accepté de participer à la consultation : cette coalition de dix partis du centre et de gauche remporte 75 sièges. Cinq petites organisations jusque-là associées à la ligue Awami, ainsi que l'autre grande coalition de sept partis de droite, le Parti national du Bangladesh, fondé par le président Zia Ur Rahman, assassiné en 1981, et dirigé depuis lors par sa veuve, avaient décidé de boycotter ces élections, continuant à exiger la levée de la loi martiale, le rétablissement de toutes les libertés civiles et la libération des prisonniers politiques.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  7 mai 1986 - Bangladesh. Fraude massive lors des élections législatives », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 septembre 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/7-mai-1986-fraude-massive-lors-des-elections-legislatives/