7 juillet 2005Algérie – France. Condamnation par Alger d'une loi française reconnaissant « le rôle positif de la présence française outre-mer »

 

Le Parlement algérien condamne solennellement la loi française du 23 février 2005 « portant reconnaissance de la nation en faveur des Français rapatriés ». Celle-ci préconise que les manuels scolaires « reconnaissent, en particulier, le rôle positif de la présence française outre-mer, notamment en Afrique du Nord », et qu'ils « accordent [...] aux sacrifices des combattants de l'armée française issus de ces territoires [c'est-à-dire les harkis pour l'Algérie] la place éminente à laquelle ils ont droit ». Abdelaziz Bouteflika est le seul président d'une des anciennes colonies françaises à avoir vivement réagi à cette loi depuis son adoption, fustigeant une « cécité mentale confinant au négationnisme et au révisionnisme » à propos du colonialisme et de ses « crimes ».

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  7 juillet 2005 - Algérie – France. Condamnation par Alger d'une loi française reconnaissant « le rôle positif de la présence française outre-mer » », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 janvier 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/7-juillet-2005-condamnation-par-alger-d-une-loi-francaise-reconnaissant-le-role-positif-de-la-presence-francaise-outre-mer/