7-28 mai 1996Inde. Difficile constitution d'un gouvernement après la défaite du Parti du Congrès aux élections législatives

 

Le 7, le Bharatiya Janata Party (B.J.P., droite nationaliste hindouiste) de Lal Kishinshand Advani, principale formation de l'opposition, remporte les élections législatives qui se déroulaient depuis le 27 avril. Il obtient 160 sièges sur 537 (119 sur 511 au précédent scrutin, en juin 1991), contre 136 pour le Parti du Congrès du Premier ministre Narasimha Rao (223 sur 511 en 1991), qui enregistre son moins bon score depuis l'indépendance du pays. Avec 111 élus, le Front uni, coalition de quatorze formations de gauche dirigée par l'ancien Premier ministre Vishwanath Pratap Singh (Janata Dal), s'impose comme troisième force. Les sièges restants se répartissent entre les partis régionalistes. Phoolan-Devi, l'« ex-reine des bandits », remporte un siège dans l'Uttar Pradesh.

Le 10, Narasimha Rao, Premier ministre depuis juin 1991, présente sa démission. Le 12, il sera toutefois confirmé à la tête du Parti du Congrès et du groupe parlementaire à la Chambre basse.

Le 16, le président Shankar Dayal Sharma nomme Premier ministre le vice-président du B.J.P. Atal Bihari Vajpayee.

Le 28, trois jours avant la date butoir pour obtenir l'investiture parlementaire de son gouvernement, Atal Bihari Vajpayee présente sa démission, faute de majorité. Deve Gowda, membre du Janata Dal (centre gauche) et candidat du Front uni, lui succède.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  7-28 mai 1996 - Inde. Difficile constitution d'un gouvernement après la défaite du Parti du Congrès aux élections législatives », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 juin 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/7-28-mai-1996-difficile-constitution-d-un-gouvernement-apres-la-defaite-du-parti-du-congres-aux-elections-legislatives/