7-26 novembre 1998France. Nouvelle ouverture du capital de France Télécom

 

Le 7, le gouvernement annonce la mise sur le marché d'une nouvelle tranche du capital de France Télécom. Une première privatisation partielle de l'opérateur téléphonique public avait eu lieu en octobre 1997. La part de l'État doit, cette fois, passer de 75 p. 100 à 62 p. 100 du capital. Le gouvernement déclare qu'il s'agit là de la dernière cession d'actions de France Télécom. Dans le même temps, l'État vend au groupe Deutsche Telekom 2 p. 100 du capital de France Télécom qui, de son côté, achète 2 p. 100 du capital de son partenaire allemand.

Du 9 au 26, près de trois millions de particuliers acquièrent, aux côtés des investisseurs institutionnels, des titres vendus au prix unitaire de 390 francs. L'opération rapporte 36 milliards de francs à l'État et 23 milliards à France Télécom qui élargissait son capital à cette occasion. Au terme de cette privatisation partielle, 33 p. 100 du capital de France Télécom est placé en Bourse, son personnel en possède 3 p. 100 et Deutsche Telekom, 2 p. 100.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  7-26 novembre 1998 - France. Nouvelle ouverture du capital de France Télécom », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/7-26-novembre-1998-nouvelle-ouverture-du-capital-de-telecom/