7-19 janvier 2011Niger – Mali. Enlèvement et mort de deux Français

 

Le 7, deux Français sont enlevés dans un restaurant de Niamey, la capitale du Niger. En septembre 2010 déjà, sept personnes, dont cinq Français travaillant pour le groupe Areva, avaient été enlevées au Niger, dans la ville minière d'Arlit; ces hommes seraient détenus au Mali. L'opération avait été revendiquée par l'organisation islamiste Al-Qaida au Maghreb islamique (A.Q.M.I.).

Le 8, une opération conjointe des forces nigériennes et françaises en vue de libérer les otages, de part et d'autre de la frontière entre le Niger et le Mali, échoue. Les deux Français enlevés sont tués, ainsi que quatre ravisseurs et trois gendarmes nigériens. En juillet 2010, les forces françaises étaient intervenues au Mali pour tenter de libérer un autre otage français d'A.Q.M.I. enlevé au Niger en avril, qui avait été assassiné deux jours plus tard par ses ravisseurs.

Le 13, A.Q.M.I. revendique l'enlèvement des deux Français.

Le 14, A.Q.M.I. affirme que l'un des deux otages français a été tué par les frappes aériennes françaises contre le convoi des ravisseurs.

Le 19, la ministre des Affaires étrangères Michèle Alliot-Marie évoque le « risque imminent » d'enlèvement couru par les Français résidant dans le nord du Mali.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  7-19 janvier 2011 - Niger – Mali. Enlèvement et mort de deux Français », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 décembre 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/7-19-janvier-2011-niger-mali-enlevement-et-mort-de-deux-francais/