7-16 février 2006Haïti. Élection de René Préval à la présidence de la République

 

Le 7 se déroulent, sous la protection des forces de l'O.N.U., les premières élections générales organisées depuis la chute du président Jean-Bertrand Aristide en février 2004. Celles-ci sont marquées par une forte participation (63 p. 100), en dépit de leur inorganisation et du climat de violence.

Le 12, un premier décompte, portant sur le dépouillement des trois quarts des suffrages, place le favori, René Préval – déjà chef de l'État de 1996 à 2001 – juste au-dessous de la barre des 50 p. 100 qui lui permettrait de remporter l'élection dès le premier tour.

Le 13, des dizaines de milliers de partisans de René Préval manifestent violemment à Port-au-Prince, protestant contre les « magouilles » du Conseil électoral.

Le 14, René Préval estime que « des fraudes massives ou des erreurs grossières » ont marqué le scrutin du 7.

Le 16, le Conseil électoral proclame la victoire de René Préval au premier tour, à la suite d'une modification du décompte des votes blancs. L'ancien président est crédité de 51,2 p. 100 des suffrages. Il devance notamment le démocrate-chrétien Leslie François Manigat (11,8 p. 100), fondateur du Rassemblement des démocrates nationaux progressistes et également ancien président (1988), qui dénonce un « coup d'État par les urnes ».

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  7-16 février 2006 - Haïti. Élection de René Préval à la présidence de la République », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 octobre 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/7-16-fevrier-2006-election-de-rene-preval-a-la-presidence-de-la-republique/