7-16 décembre 1988Proche-Orient. Amorce d'un dialogue entre Washington et l'O.L.P.

 

Le 7, un document publié à Stockholm à l'issue d'une rencontre entre Yasser Arafat et un groupe de cinq personnalités juives américaines précise les termes de la déclaration du 15 novembre du Conseil national palestinien d'Alger en affirmant que celui-ci a « accepté l'existence d'Israël ».

Le 13, à la tribune de l'Assemblée générale des Nations unies, réunie exceptionnellement à Genève, Yasser Arafat propose un règlement prévoyant la mise sous tutelle momentanée de l'O.N.U. des territoires occupés après la réunion d'un comité préparatoire à une conférence internationale de paix au Proche-Orient. Il réaffirme d'autre part sa condamnation du « terrorisme sous toutes ses formes ». Jérusalem dénonce la « monumentale supercherie » de l'O.L.P., tandis que Washington juge les déclarations du leader palestinien insuffisantes.

Le 14, pourtant, à la suite d'une conférence de presse donnée par Yasser Arafat à Genève, le secrétaire d'État George Shultz annonce l'ouverture d'un « dialogue substantiel » entre les États-Unis et des représentants de l'O.L.P. Cette décision, largement approuvée dans le monde, est accueillie avec consternation en Israël.

Le 16 a lieu, à Carthage (Tunisie), la première rencontre américano-palestinienne.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  7-16 décembre 1988 - Proche-Orient. Amorce d'un dialogue entre Washington et l'O.L.P. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/7-16-decembre-1988-amorce-d-un-dialogue-entre-washington-et-l-o-l-p/