7-11 avril 2001Iran. Arrestation d'opposants libéraux

 

Le 7, le tribunal révolutionnaire fait arrêter quarante-deux membres et sympathisants du Mouvement pour la libération de l'Iran (M.L.I.) sous l'accusation de « tentative de renversement » du régime islamique et de collaboration avec des groupes contre-révolutionnaires (les Moudjahidin du peuple, opposition armée au régime). Clandestin mais toléré, le M.L.I., mouvement nationaliste musulman favorable à l'instauration d'une véritable démocratie islamique, a été interdit en mars. La répression contre l'opposition libérale et contre les intellectuels qui l'incarnent a commencé en mars 2000. Le Front de la participation, principal parti réformateur, proche du président Mohamad Khatami, dénonce cette rafle, destinée selon lui « à influencer [...] la volonté populaire » avant l'élection présidentielle prévue pour juin. De son côté, le Parlement, dominé par les réformateurs, demande des comptes au gouvernement au sujet de ces arrestations.

Le 11 est annoncée la libération de plusieurs opposants arrêtés le 7, après que le président Khatami a lancé un appel à l'apaisement.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  7-11 avril 2001 - Iran. Arrestation d'opposants libéraux », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 mai 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/7-11-avril-2001-arrestation-d-opposants-liberaux/