6 novembre 1990États-Unis. Progression de la majorité démocrate à l'issue des élections « à mi-mandat »

 

Le 6, au terme d'une campagne dominée par la crise du Golfe mais aussi par les questions de la criminalité, de l'avortement, de la peine de mort, des nouveaux impôts et du scandale des caisses d'épargne, se déroulent les élections « à mi-mandat », au cours desquelles sont renouvelés un tiers du Sénat, la totalité de la Chambre des représentants et trente-six des cinquante sièges de gouverneur. L'abstention atteint un taux record de 63,6 p. 100. Les républicains échappent aux rigueurs du vote sanction qui frappe habituellement le parti au pouvoir à mi-mandat. Toutefois, les démocrates confortent leur majorité dans les deux chambres en gagnant un siège au Sénat et huit à la Chambre des représentants, auxquels on peut ajouter le siège de représentant remporté par un indépendant allié aux démocrates. Ils enlèvent aussi aux républicains les importants postes de gouverneurs de Floride et du Texas, ainsi que ceux du Kansas, du Nouveau-Mexique, de l'Oklahoma et de Rhode Island, mais les républicains gagnent ou conservent ceux de Californie, de l'Ohio, du Vermont et du Massachusetts. Les gouverneurs démocrates de l'Alaska et du Connecticut cèdent leur place à des indépendants. Les démocrates disposent à présent d'une majorité de cinquante-six sièges sur cent au Sénat et de deux cent soixante-sept sièges sur quatre cent trente-cinq à la Chambre des représentants.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  6 novembre 1990 - États-Unis. Progression de la majorité démocrate à l'issue des élections « à mi-mandat » », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/6-novembre-1990-progression-de-la-majorite-democrate-a-l-issue-des-elections-a-mi-mandat/