6-31 décembre 2006Somalie. Reconquête du pays par les forces gouvernementales

 

Le 6, le Conseil de sécurité de l'O.N.U. adopte à l'unanimité la résolution 1725 qui autorise le déploiement d'une « mission de protection et de formation » composée de forces africaines pour protéger le gouvernement de transition somalien, réfugié à Baidoa, dans le sud du pays. Soutenu par l'Éthiopie voisine, celui-ci est menacé par l'avancée des miliciens de l'Union des Tribunaux islamiques, eux-mêmes soutenus par l'Érythrée, qui contrôlent une grande partie du pays, dont Mogadiscio depuis juin.

Le 7, les Tribunaux islamiques rejettent le déploiement d'une force de paix internationale.

Le 20, les affrontements reprennent autour de Baidoa.

Le 21, alors que les forces gouvernementales semblent reprendre l'avantage sur le terrain, l'Union des Tribunaux islamiques déclare la Somalie « en état de guerre » avec l'Éthiopie.

Le 24, le gouvernement éthiopien annonce son entrée en guerre contre les Tribunaux islamiques afin de « protéger sa souveraineté ». L'aviation éthiopienne bombarde diverses positions des miliciens islamistes en Somalie.

Le 26, la contre-offensive des forces gouvernementales qu'appuie l'armée éthiopienne contraint les combattants des Tribunaux islamiques à battre en retraite.

Le 28, les forces des Tribunaux islamiques abandonnent Mogadiscio, et le gouvernement de transition entre dans la capitale le même jour.

Le 31, les combattants islamistes évacuent le port de Kismayo, leur dernier bastion.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  6-31 décembre 2006 - Somalie. Reconquête du pays par les forces gouvernementales », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/6-31-decembre-2006-reconquete-du-pays-par-les-forces-gouvernementales/