6-24 août 1984France – Espagne. Durcissement de la lutte contre le terrorisme basque

 

Le 6, pour son premier déplacement à l'étranger, Pierre Joxe, nouveau ministre de l'Intérieur, se rend à Madrid, où il rencontre son homologue espagnol. Il s'agit pour les deux gouvernements de trouver une parade au terrorisme des indépendantistes basques qui, pour protester contre le durcissement de l'attitude des autorités françaises à leur égard, répliquent depuis plusieurs semaines en s'attaquant à des véhicules de touristes français en Espagne.

Le 9, la cour d'appel de Pau donne un avis favorable à la demande formulée par Madrid d'extrader quatre Basques espagnols, membres présumés de l'E.T.A. et arrêtés au début de juillet dans les Pyrénées-Atlantiques. Le gouvernement espagnol exprime sa satisfaction, tandis que des manifestations anti-françaises ont lieu en Biscaye.

Le 14, plusieurs attentats de représailles sont commis en territoire espagnol contre des filiales d'entreprises françaises (Renault, Banque nationale de Paris).

Le 23, José Barrionuevo, ministre de l'Intérieur espagnol, exclut toute « négociation politique avec les terroristes », mais confirme cependant « l'offre de paix formulée à l'intention des terroristes qui déposent les armes ».

Le 24, la cour d'appel de Pau donne un avis favorable à l'extradition de trois autres Basques espagnols. Le lendemain, une manifestation de protestation regroupe plusieurs centaines de personnes – françaises et espagnoles – à Hasparren (Pyrénées-Atlantiques).

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  6-24 août 1984 - France – Espagne. Durcissement de la lutte contre le terrorisme basque », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 septembre 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/6-24-aout-1984-france-espagne-durcissement-de-la-lutte-contre-le-terrorisme-basque/