6-23 juillet 2001Népal. Regain d'activité de la rébellion maoïste

 

Le 6, les rebelles maoïstes tuent trente-cinq membres des forces de l'ordre lors d'attaques de postes de police dans l'ouest du pays, où ils contrôlent plusieurs districts. Depuis le déclenchement de leur action, en 1996, en vue d'obtenir l'instauration de la république, leurs opérations ont fait plus de 1 600 morts. Ce regain de violence intervient un mois après le massacre de la famille royale, qui a fragilisé les institutions du royaume.

Le 12, la rébellion paralyse le pays en appelant à une grève générale, très suivie, afin de protester contre une loi qui autorise la police à interpeller toute personne suspectée de porter atteinte à la sûreté nationale.

Le 12 également, les rebelles enlèvent soixante et onze policiers lors de l'attaque de leur poste.

Le 14, le gouvernement mobilise pour la première fois l'armée contre les rebelles. Cent soixante d'entre eux sont tués lors d'affrontements dans l'ouest du pays.

Le 19, le Premier ministre, Girija Prasad Koirala, dont le départ était réclamé tant par la classe politique que par la guérilla, démissionne.

Le 23, le nouveau Premier ministre, Sher Bahadur Deuba, nommé la veille. et le chef de la guérilla, Baburam Bhatarai, parviennent à un accord sur les conditions d'un cessez-le-feu et de l'ouverture de négociations de paix. La première séance de négociations de paix entre le gouvernement et les rebelles aura lieu le 30 août.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  6-23 juillet 2001 - Népal. Regain d'activité de la rébellion maoïste », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 avril 2022. URL : http://www.universalis.fr/evenement/6-23-juillet-2001-regain-d-activite-de-la-rebellion-maoiste/