6-20 juin 1993Italie. Déroute des partis traditionnels aux élections municipales partielles

 

Le 6 se déroule le premier tour des élections municipales partielles auxquelles s'applique pour la première fois le mode de scrutin direct pour l'élection des maires des villes de plus de quinze mille habitants, adopté en mars dans le cadre des réformes visant à assainir la vie politique. Les résultats confirment le déclin des grands partis, excepté le Parti démocratique de la gauche (P.D.S., ex-communiste), et l'essor de la Ligue lombarde, le parti fédéraliste d'Umberto Bossi, et de la Rete, le mouvement antimafia de Leoluca Orlando.

Le 20, les résultats du second tour amplifient ceux du premier. Candidat de la Ligue, Marco Formentini est élu à Milan. Réalisant ses principaux gains dans le Centre et le Sud, le P.D.S., parfois allié avec d'autres formations de gauche, emporte Turin, Ancône, Ravenne ainsi que Catane où le candidat de la Rete échoue de peu.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  6-20 juin 1993 - Italie. Déroute des partis traditionnels aux élections municipales partielles », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 avril 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/6-20-juin-1993-deroute-des-partis-traditionnels-aux-elections-municipales-partielles/