6-10 juillet 1997France. Élection de Philippe Séguin à la présidence du R.P.R.

 

Le 6, les assises extraordinaires du Rassemblement pour la République (R.P.R.) réunies à Paris élisent Philippe Séguin, ancien président de l'Assemblée nationale, à la présidence du mouvement néo-gaulliste. Le député-maire d'Épinal (Vosges) succède à ce poste à l'ancien Premier ministre Alain Juppé, qui avait finalement renoncé à se représenter après la défaite de la majorité qu'il conduisait lors des élections législatives anticipées de mai-juin. Les partisans d'Alain Juppé ainsi que ceux de l'ancien Premier ministre Édouard Balladur – qui est hué par de nombreux participants, tout comme Nicolas Sarkozy – s'étaient ralliés à la candidature de Philippe Séguin, qui est élu à une large majorité. Affirmant son intention d'être « un président à plein temps », ce dernier déclare également : « Jacques Chirac doit savoir que notre mouvement ne décide de se réconcilier, de se rénover, de s'ouvrir que pour mieux le servir. »

Le 10, Philippe Séguin présente la composition de la direction collégiale provisoire chargée de préparer la réforme des statuts du R.P.R. et d'organiser de nouvelles assises dans un délai de six mois. Nommé coordonnateur et porte-parole de cette structure. Nicolas Sarkozy – seul balladurien représenté – en devient le « numéro deux ».

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  6-10 juillet 1997 - France. Élection de Philippe Séguin à la présidence du R.P.R. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 février 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/6-10-juillet-1997-election-de-philippe-seguin-a-la-presidence-du-r-p-r/