5 novembre 1981Canada. Rejet par le Québec de l'accord constitutionnel

 

Le 5, Pierre Elliott Trudeau et les Premiers ministres des neuf provinces anglophones du Canada, réunis depuis le 2 à Ottawa, parviennent à un accord sur les amendements à apporter au projet de révision constitutionnelle, déposé par le Premier ministre fédéral le 2 octobre 1980. Ce projet comprend trois volets : « rapatriement » de l'Acte de l'Amérique du Nord, loi britannique datant de 1867, qui tient lieu de constitution au Canada ; mise au point d'un mode d'amendement constitutionnel ; inclusion d'une charte des droits et libertés qui garantisse les mêmes droits à tous les Canadiens. Toutes les provinces, à l'exception de l'Ontario et du Nouveau-Brunswick, s'étaient d'abord déclarées opposées à ce projet. Le Québec, quant à lui, reste violemment hostile à l'accord conclu : « Nous n'accepterons jamais que nos pouvoirs législatifs soient diminués », déclare René Levesque, Premier ministre du Québec. Abandonné par les provinces anglophones, ce dernier prédit un nouveau conflit linguistique, tandis que certains membres de son parti, le Parti québécois, vont jusqu'à brandir la menace d'une « déclaration unilatérale d'indépendance ».

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  5 novembre 1981 - Canada. Rejet par le Québec de l'accord constitutionnel », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 octobre 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/5-novembre-1981-rejet-par-le-quebec-de-l-accord-constitutionnel/