5 juin - 11 juillet 2009Pérou. Affrontements meurtriers en Amazonie

 

Les 5 et 6, des affrontements éclatent entre des policiers et des manifestants indiens dans le département amazonien de Bagua, dans le nord du pays. Le gouvernement avait adopté, en 2008, des décrets-lois privatisant la terre qui menaçaient les droits des communautés indigènes; et, depuis le mois d'avril, celles-ci organisaient dans l'indifférence générale des rassemblements et des blocus routiers. Le bilan de ces deux jours d'affrontements est de trente-quatre morts (dont vingt-cinq policiers), cent soixante-neuf blessés et soixante-dix-neuf arrestations.

Le 10, le Parlement, réuni en session extraordinaire, suspend le décret-loi sur l'exploitation forestière afin de rétablir le dialogue avec les communautés indigènes.

Le 11, des milliers de manifestants se rassemblent à Lima, à l'appel d'organisations indigènes, de syndicats et de mouvements des droits de l'homme, pour protester contre la politique du président Alan García visant l'exploitation des ressources pétrolières, minières, forestières et hydriques de l'Amazonie.

Le 18, le Parlement abroge le décret suspendu la semaine précédente. Mais des grèves éclatent dans tout le pays – deux cent vingt conflits sociaux sont recensés durant le mois de juin –, la majorité concernant des problèmes liés à l'environnement.

Le 11 juillet, Alan García procède à un remaniement ministériel; le Premier ministre Yehude Simon, qui assume ses responsabilités dans les affrontements de Bagua, laisse la place au président du Congrès, Javier Velásquez Quesquén, fidèle du chef de l'État.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  5 juin - 11 juillet 2009 - Pérou. Affrontements meurtriers en Amazonie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 octobre 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/5-juin-11-juillet-2009-affrontements-meurtriers-en-amazonie/