5-29 avril 1988U.R.S.S. Opposition déclarée entre réformateurs et conservateurs

 

Le 5, un article de la Pravda apporte son soutien à la dénonciation, par Mikhaïl Gorbatchev, depuis plus d'un an, des erreurs staliniennes. Il s'agit en fait de la première riposte des partisans des réformes à un article publié le 13 mars, dans le quotidien de Moscou Sovietskaïa Rossia, qui est présenté par la Pravda comme un « manifeste des forces hostiles à la restructuration », et que le numéro deux du parti, Egor Ligatchev, avait fait largement diffuser dans les organisations du parti. L'hebdomadaire Les Nouvelles de Moscou critique également une opposition organisée à la politique de réformes.

Le 11, le 14 et le 18 se réunissent au Kremlin, en trois fois, les responsables régionaux du parti. En apportant leur soutien « unanime » aux réformes économiques et politiques, ils renforcent la position du secrétaire général au sein de la direction du parti.

Le 15, Sovietskaïa Rossia fait amende honorable en reconnaissant qu'il a manqué de « responsabilité » en publiant l'article du 13 mars.

Le 22, Egor Ligatchev apparaît à la tribune officielle à la droite de Mikhaïl Gorbatchev lors de la cérémonie marquant l'anniversaire de Lénine, afin de mettre un terme aux rumeurs insistantes de disgrâce.

Le 29, Mikhaïl Gorbatchev, recevant au Kremlin, pour la première fois depuis Staline, le patriarche de l'Église orthodoxe, appelle les croyants à soutenir sa politique d'ouverture, tandis que Mgr Pimène souligne que l'Église prie pour « le succès du processus de restructuration ».

—  Universalis



Pour citer l’article

«  5-29 avril 1988 - U.R.S.S. Opposition déclarée entre réformateurs et conservateurs », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 janvier 2022. URL : http://www.universalis.fr/evenement/5-29-avril-1988-opposition-declaree-entre-reformateurs-et-conservateurs/