5-23 octobre 2004Serbie-et-Monténégro. Élections législatives au Kosovo boycottées par la minorité serbe

 

Le 5, le président serbe Boris Tadić lève l'appel au boycottage des élections législatives au Kosovo, lancé par le Premier ministre Vojislav Kostunica aux Serbes de cette province administrée par l'O.N.U. depuis 1999. Il indique toutefois qu'il demandera aux futurs élus serbes de quitter le Parlement kosovar si n'est pas adopté le « plan sur la décentralisation et la protection des Serbes du Kosovo » présenté en juillet, qui vise à conférer une autonomie aux enclaves serbes de la province majoritairement albanophone.

Le 23, les résultats des élections ne modifient guère le rapport des forces au Parlement de Priština. Le parti du président kosovar Ibrahim Rugova, la Ligue démocratique du Kosovo, arrive en tête (45,4 p. 100 des suffrages), devant le Parti démocratique du Kosovo du Premier ministre Bajram Rexhepi (28,9 p. 100), l'Alliance pour l'avenir du Kosovo, dirigée par un ancien responsable de l'Armée de libération du Kosovo, Ramush Haradinaj (8,4 p. 100), et la liste Ora du patron de presse Veton Surroi (6,2 p. 10). Le boycottage quasi total du scrutin par les Serbes de la province fait perdre à la coalition serbe sa position de troisième groupe parlementaire. Les Serbes ne disposeront donc que des 10 sièges qui leur reviennent de droit, sur un total de 120. Le taux de participation s'élève à 53,6 p. 100.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  5-23 octobre 2004 - Serbie-et-Monténégro. Élections législatives au Kosovo boycottées par la minorité serbe », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 septembre 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/5-23-octobre-2004-elections-legislatives-au-kosovo-boycottees-par-la-minorite-serbe/