5-22 décembre 1993Italie. Victoire de la gauche aux élections municipales partielles

 

Le 5 se déroule le second tour des élections municipales partielles, qui ont lieu pour la première fois au scrutin majoritaire. Elles font suite à celles du mois de juin au cours desquelles la Ligue lombarde avait remporté la mairie de Milan. Le 21 novembre, lors du premier tour, Leoluca Orlando, chef du mouvement anti-mafia Rete, avait été élu à Palerme avec 75 p. 100 des suffrages. L'effondrement au premier tour des partis politiques de gouvernement, Démocratie chrétienne et Parti socialiste italien, laisse s'opposer, lors du second tour, les candidats du Parti démocratique de la gauche (P.D.S., social-démocrate, ex-communiste), du Mouvement social italien (néo-fasciste) et de la Ligue lombarde (populiste). Seul ou au sein de coalitions progressistes, le P.D.S. s'impose à Rome, Naples, Gênes, Venise et Trieste. Il apparaît ainsi comme le pivot de la reconstruction de la gauche italienne.

Le 22, en adoptant définitivement le budget pour 1994, le Parlement accomplit le dernier acte législatif de l'ancien ordre constitutionnel. Désormais, rien ne s'oppose à sa dissolution par le président de la République et à la tenue d'élections législatives anticipées.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  5-22 décembre 1993 - Italie. Victoire de la gauche aux élections municipales partielles », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 janvier 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/5-22-decembre-1993-victoire-de-la-gauche-aux-elections-municipales-partielles/