5-15 mars 1981Suriname. Échec d'une tentative de coup d'État

 

Le 5, le major Bouterse, chef d'état-major de l'armée, considéré comme l'homme fort de l'ancienne Guyane hollandaise depuis le coup d'État militaire du 25 février 1980, annonce la libération des trois sous-officiers arrêtés le 13 août 1980 pour avoir voulu « entraîner le Suriname dans la mouvance cubaine », la réconciliation au sein du Conseil national militaire et l'engagement de son pays « dans la voie socialiste ».

Le 15, une tentative de coup d'État contre la nouvelle orientation du régime est déjouée : des combats auraient fait de nombreuses victimes. Les responsables du putsch sont arrêtés.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  5-15 mars 1981 - Suriname. Échec d'une tentative de coup d'État », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/evenement/5-15-mars-1981-echec-d-une-tentative-de-coup-d-etat/