4 mars 2009Soudan. Mandat d'arrêt contre le président Omar el-Bechir

 

La Cour pénale internationale (C.P.I.) lance un mandat d'arrêt contre le président soudanais Omar el-Bechir pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité dans le conflit du Darfour, qui dure depuis 2003. La Cour n'a pas retenu l'accusation de génocide réclamée par le procureur Luis Moreno-Ocampo. Mais la C.P.I. ne disposant pas de forces de police, l'arrestation du président soudanais n'est possible qu'avec la coopération des États qui ont signé le Statut de Rome, texte fondateur de la C.P.I. Or plusieurs pays africains ainsi que la Chine, principal partenaire économique du Soudan, réclament l'interruption de cette procédure et saisissent le Conseil de sécurité de l'O.N.U.

Le 4 également, tandis que des manifestations de soutien au président s'organisent à Khartoum, celui-ci ordonne aux organisations humanitaires les plus actives au Darfour de quitter le pays. L'aide que ces dernières apportent concerne près de 4,7 millions de Soudanais.

Mandat d'arrêt international contre Omar el-Bechir, Soudan, 2009

photographie : Mandat d'arrêt international contre Omar el-Bechir, Soudan, 2009

photographie

Manifestation de soutien au président soudanais Omar el-Bechir à Khartoum, le 4 mars 2009, dès l'annonce du mandat d'arrêt lancé par la Cour pénale internationale, dont le portrait du procureur Luis Moreno-Ocampo apparaît barré sur des pancartes. 

Crédits : Ashraf Shazly/ AFP

Afficher

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  4 mars 2009 - Soudan. Mandat d'arrêt contre le président Omar el-Bechir », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 mai 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/4-mars-2009-mandat-d-arret-contre-le-president-omar-el-bechir/