4-31 octobre 2007Birmanie. Déclaration du Conseil de sécurité de l'O.N.U.

 

Le 4, la junte au pouvoir annonce que 2 093 personnes, majoritairement des bonzes, ont été arrêtées lors des manifestations de septembre. Certaines sources diplomatiques font état d'un chiffre deux fois plus élevé.

Le 11, le Conseil de sécurité de l'O.N.U. adopte à l'unanimité une déclaration pour « déplorer vivement l'utilisation de la violence contre les manifestations pacifiques » du mois précédent, et appelle à « la libération rapide de tous les prisonniers politiques et des autres détenus » par la junte birmane.

Le 25, la dirigeante de l'opposition Aung San Suu Kyi, maintenue en résidence surveillée, rencontre un représentant de la junte chargé, sous la pression de l'émissaire de l'O.N.U., d'établir des contacts avec elle.

Le 31, quelques dizaines de moines manifestent à Pakokku, dans le centre du pays, en dépit de l'interdiction prononcée par la junte.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  4-31 octobre 2007 - Birmanie. Déclaration du Conseil de sécurité de l'O.N.U. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 juillet 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/4-31-octobre-2007-declaration-du-conseil-de-securite-de-l-o-n-u/