4-30 mars 2013Kenya. Élection de Uhuru Kenyatta à la présidence

 

Le 4, le vice-Premier ministre sortant Uhuru Kenyatta, fils du premier président du pays Jomo Kenyatta et candidat de l'Alliance du Jubilé, remporte l'élection présidentielle au premier tour, avec 50,03 p. 100 des suffrages. Son principal adversaire, le Premier ministre sortant Raila Odinga, candidat de la Coalition pour la réforme et la démocratie, obtient 43,3 p. 100 des voix. Le taux de participation est de 85,9 p. 100. Le chef de l'État sortant Mwai Kibaki ne pouvait pas se représenter pour un troisième mandat. Tandis que les observateurs internationaux jugent le scrutin globalement transparent, Raila Odinga dénonce des « irrégularités massives » et annonce le dépôt d'un recours devant la Cour suprême. À la suite de sa défaite lors du précédent scrutin de décembre 2007, des violences interethniques meurtrières avaient opposé durant plusieurs semaines ses partisans à ceux du président élu Mwai Kibaki, alors soutenu par Uhuru Kenyatta. Ce dernier est, depuis lors, inculpé de crimes contre l'humanité par la Cour pénale internationale de La Haye pour son rôle présumé dans ces massacres.

Le 4 également, lors des élections législatives, l'Alliance du Jubilé remporte 167 sièges sur 349 à l'Assemblée nationale et 30 sièges sur 67 au Sénat, contre, respectivement, 141 et 28 pour la Coalition pour la réforme et la démocratie.

Le 30, la Cour suprême valide les résultats du scrutin présidentiel. Raila Odinga reconnaît sa défaite.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  4-30 mars 2013 - Kenya. Élection de Uhuru Kenyatta à la présidence », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 janvier 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/4-30-mars-2013-election-de-uhuru-kenyatta-a-la-presidence/