4-28 mai 2020Royaume-Uni. Présentation du dispositif de déconfinement.

 

Le 4, le professeur David King, ancien conseiller scientifique des gouvernements travaillistes, réunit un « comité scientifique bis » pour dénoncer l’opacité du Conseil scientifique pour les situations d’urgence (Scientific Advisory Group for Emergencies ou SAGE) qui conseille le gouvernement au sujet de la pandémie de Covid-19.

Le 5, l’épidémiologiste Neil Ferguson, vice-doyen de la faculté de médecine de l’Imperial College (IC) of London et membre du SAGE, annonce sa démission après que le Daily Telegraph a révélé qu’il avait violé les règles du confinement en recevant à deux reprises une amie à son domicile londonien en avril. Les modélisations de l’IC qui avaient conduit le gouvernement à imposer le confinement en mars sont remises en cause par des membres de l’aile droite des tories qui réclament une levée rapide du confinement.

Le 8, dans un nouveau discours télévisé à l’occasion de la commémoration du 8 mai 1945, la reine Élisabeth II appelle ses concitoyens à ne « jamais perdre espoir ».

Le 10, le Premier ministre Boris Johnson annonce un plan de déconfinement en trois étapes. Le 13, la liberté de circulation doit être rétablie. Les parcs, les terrains de sport et les plages seront rouverts. Les salariés qui ne peuvent travailler depuis leur domicile seront invités à regagner leur poste. Le 1er juin, ce sera au tour des magasins non alimentaires, des crèches et des écoles primaires de rouvrir. « Au plus tôt en juillet », les restaurants disposant de terrasses, les cinémas et une partie du secteur de l’hôtellerie reprendront leurs activités dans le respect des règles de distanciation physique. Les cours dans les collèges et les lycées ne doivent reprendre qu’en septembre. Les gouvernements écossais, irlandais et gallois, qui avaient appliqué les mesures de confinement édictées par Londres, déclarent privilégier le maintien à domicile de la population – la santé est une compétence propre à chaque nation.

Le 12, le chancelier de l’Échiquier Rishi Sunak annonce la prolongation jusqu’à fin octobre du système de chômage partiel pris en charge par l’État pour limiter les pertes d’emplois liées aux effets de la pandémie. Quelque 7,5 millions de salariés en ont déjà bénéficié.

Le 22, alors que le passage des frontières ne faisait l’objet d’aucune restriction depuis le début de la pandémie, le gouvernement annonce qu’un isolement de quatorze jours sera imposé à tous les voyageurs, à l’exception de ceux venant d’Irlande, arrivant sur le territoire à compter du 8 juin, en vue d’éviter une seconde vague de contamination.

Le 22 également, le Daily Mirror et le Guardian révèlent qu’un des principaux conseillers de Boris Johnson, Dominic Cummings, a enfreint les règles du confinement, fin mars, en quittant Londres pour s’installer en province avec sa femme et son fils.

Le 26, le secrétaire d’État pour l’Écosse Douglas Ross, en désaccord avec le soutien accordé à Dominic Cummings par le Premier ministre, annonce sa démission.

Le 28, Boris Johnson déclare que « l’affaire est close » après que la police de la ville où Dominic Cummings s’était confiné a renoncé à le poursuivre. À la fin du mois, le nombre de victimes du Covid-19 dépassera trente-huit mille cinq cents morts.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  4-28 mai 2020 - Royaume-Uni. Présentation du dispositif de déconfinement. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 septembre 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/4-28-mai-2020-presentation-du-dispositif-de-deconfinement/