4-24 juin 1993Bosnie-Herzégovine. Abandon progressif du plan Vance-Owen

 

Le 4, le Conseil de sécurité de l'O.N.U. adopte la résolution 836 qui autorise les casques bleus de la Force de protection des Nations unies (Forpronu) à faire usage de la force pour protéger les six « zones de sécurité » instaurées par les Nations unies. Proposé par les Européens, le texte ne fait pas l'unanimité parmi les Non-Alignés et se heurte au scepticisme américain. Sa mise en œuvre nécessiterait l'envoi sur place de cinq mille hommes supplémentaires.

Le 10, le Conseil de sécurité adopte à l'unanimité la résolution 838 qui prévoit le déploiement d'observateurs internationaux le long des frontières de la Bosnie, notamment de celle qui la sépare de la Serbie, afin d'empêcher l'aide de Belgrade aux Serbes de Bosnie.

Le 10 également, lors de la réunion du Conseil atlantique à Athènes, le secrétaire d'État américain Warren Christopher annonce l'envoi de trois cents casques bleus en Macédoine, afin de prévenir l'extension du conflit. Ce seront les premiers soldats américains envoyés sur le territoire de l'ex-Yougoslavie.

Le 11, des casques bleus britanniques tuent trois miliciens croates qui s'attaquaient à un convoi humanitaire musulman en Bosnie centrale.

Les 15 et 16, lors des négociations de Genève sur la Bosnie, les présidents serbe et croate, Slobodan Milošević et Franjo Tudjman, s'accordent sur le principe d'un découpage de la Bosnie en « trois nations constitutives » au sein d'un État fédéral ou confédéral. Le président bosniaque Alija Izetbegovic quitte la conférence. Le 24, les chefs des Serbes et des Croates de Bosnie, Radovan Karadzic et Mate Boban, entérineront l'accord du 16. Après le secrétaire général de l'O.N.U. Boutros Boutros-Ghali, qui estimait, le 14, que le plan Vance-Owen devait être « amendé », la communauté internationale admet plus ou moins explicitement une autre solution que le maintien d'un État unitaire.

Les 19 et 20, les Serbes de la Krajina croate et de Bosnie se prononcent à une quasi-unanimité, par référendum, en faveur de leur unification.

Le 24, le gouvernement français annonce la nomination du général Jean Cot à la tête des casques bleus déployés en ex-Yougoslavie, en remplacement du général suédois Lars Éric Wahlgren, à partir du 1er juillet, ainsi que le prochain retour en France du général Philippe Morillon, commandant des casques bleus de Bosnie.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  4-24 juin 1993 - Bosnie-Herzégovine. Abandon progressif du plan Vance-Owen », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 avril 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/4-24-juin-1993-abandon-progressif-du-plan-vance-owen/