4-22 août 2001Iran. Initiative critique du Parlement

 

Le 4, le Parlement, dominé par les réformateurs, récuse les personnalités proposées par le chef du pouvoir judiciaire, un conservateur, pour faire partie du nouveau Conseil des gardiens de la Constitution. Jusqu'alors, il entérinait le choix du pouvoir judiciaire. Les membres du Conseil sont désignés pour moitié par le Parlement, l'autre moitié étant nommée par le guide de la Révolution, l'ayatollah conservateur Ali Khamenei. Le rôle du Conseil est de vérifier la conformité à l'islam des actes de la vie politique. La prestation de serment du président Mohamad Khatami, vainqueur de l'élection de juin, qui doit avoir lieu en présence du Conseil, est repoussée.

Le 8, au lendemain d'un compromis qui donne finalement gain de cause aux candidats du pouvoir judiciaire, le président Khatami prête serment devant le Parlement pour un deuxième mandat de quatre ans.

Le 22, le Parlement accorde sa confiance au gouvernement présenté par le président Khatami, tout en critiquant la composition quasi inchangée du cabinet, qui est le fruit de compromis avec les conservateurs.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  4-22 août 2001 - Iran. Initiative critique du Parlement », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 mai 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/4-22-aout-2001-initiative-critique-du-parlement/