4-15 mai 2009Soudan – Tchad. Montée des tensions

 

Le 4, alors qu'un accord de réconciliation entre le Tchad et le Soudan a été signé, la veille, à Doha (Qatar), qui prévoit le contrôle des frontières afin d'empêcher les infiltrations de rebelles tchadiens venant du Soudan et de rebelles soudanais venant du Tchad, plusieurs mouvements rebelles tchadiens, regroupés au sein de l'Union des forces de la résistance (U.F.R.) – coalition formée en janvier 2009 –, lancent une attaque visant la capitale tchadienne, N'Djamena. Des combats meurtriers contre les forces gouvernementales près de la frontière auraient provoqué la mort de deux cent vingt-cinq rebelles et vingt-deux militaires.

Le 6, des colonnes armées comptant près de quatre cents véhicules transportant des rebelles de l'U.F.R. pénètrent plus avant dans l'est du pays.

Les 7 et 8, les troupes loyalistes affrontent les rebelles au sud d'Abéché et obligent ces derniers à rebrousser chemin, remportant « une victoire décisive » selon l'armée.

Le 15, Khartoum accuse N'Djamena d'avoir effectué deux raids aériens sur son territoire. Le Tchad reconnaît avoir recours à ces raids, accompagnés d'opérations d'infanterie le long de la frontière, pour détruire les bases des rebelles. Le Tchad et le Soudan s'accusent mutuellement de soutenir leurs mouvements rebelles respectifs.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  4-15 mai 2009 - Soudan – Tchad. Montée des tensions », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 juillet 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/4-15-mai-2009-montee-des-tensions/