4-13 juillet 2016Royaume-Uni. Nomination de Theresa May au poste de Premier ministre.

 

Le 4, moins de deux semaines après le référendum favorable au Brexit qu’il avait défendu, Nigel Farage annonce qu’il quitte son poste de leader du Parti pour l’indépendance du Royaume-Uni (UKIP).

Le 11, la dernière concurrente de Theresa May dans la course à la présidence du Parti conservateur, Andrea Leadsom, déclare forfait. En juin, David Cameron avait annoncé son départ.

Le 13, le Premier ministre David Cameron présente sa démission à la reine Élisabeth II qui nomme Theresa May, ministre de l’Intérieur depuis 2010, à la tête du gouvernement – le poste revient de droit au chef du parti majoritaire au Parlement. Theresa May indique son intention de mettre en œuvre le Brexit. Elle se démarque toutefois de la politique ultralibérale de son prédécesseur en affirmant vouloir privilégier la lutte contre les inégalités. Theresa May partage les principaux postes de son gouvernement entre détracteurs et partisans du Brexit. Parmi les premiers figurent Philip Hammond, nommé aux Finances, Michael Fallon, qui demeure à la Défense, et Amber Rudd, qui est promue à l’Intérieur ; parmi les seconds se trouvent Boris Johnson, désigné ministre des Affaires étrangères, ainsi que Liam Fox et David Davis, nommés à la tête de deux nouveaux ministères, chargés respectivement du Commerce international et du Brexit.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  4-13 juillet 2016 - Royaume-Uni. Nomination de Theresa May au poste de Premier ministre. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 octobre 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/4-13-juillet-2016-nomination-de-theresa-may-au-poste-de-premier-ministre/