4-12 janvier 2007Pologne. Débat sur l'attitude de membres de l'Église polonaise au temps du communisme

 

Le 4, le nouvel archevêque de Varsovie, Mgr Stanisław Wielgus, qui doit prendre ses fonctions le 7 en remplacement du cardinal Józef Glemp, avoue, après l'avoir nié, avoir collaboré autrefois avec l'U.B., la police secrète du régime communiste. Les accusations portées par l'hebdomadaire de droite Gazeta Polska, qui a révélé l'affaire au moment de la nomination de Mgr Wielgus en décembre 2006, ont été relayées par les premières conclusions d'une commission d'enquête mandatée par le médiateur public et par le rapport de la commission historique de l'épiscopat polonais, ainsi que par plusieurs autres organes de presse conservateurs.

Le 7, Mgr Wielgus présente sa démission, que le Vatican accepte après lui avoir exprimé sa « confiance » tout au long de la crise.

Le 8, le cardinal-archevêque de Cracovie accepte la démission du père Janusz Bielanski, chanoine de la cathédrale de Wawel, également soupçonné de collaboration avec l'ancienne police politique. Les débats qui entourent ces démissions illustrent la division de l'Église et de la société polonaises quant à la position à adopter concernant l'attitude de certains membres du clergé sous le régime communiste.

Le 12, l'épiscopat annonce le lancement d'enquêtes sur le passé de l'ensemble de ses évêques et de ses prêtres.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  4-12 janvier 2007 - Pologne. Débat sur l'attitude de membres de l'Église polonaise au temps du communisme », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 mai 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/4-12-janvier-2007-debat-sur-l-attitude-de-membres-de-l-eglise-polonaise-au-temps-du-communisme/