31 mars - 17 avril 2017Paraguay. Violences après l'adoption d'un amendement constitutionnel.

 

Le 31, des manifestants mettent à sac le siège du Congrès, à Asunción, à la suite de l’adoption par le Sénat d’un amendement constitutionnel qui prévoit l’abolition du mandat présidentiel unique, ce qui permettrait au président conservateur Horacio Cartes de se représenter.

Le 1er avril, le président du mouvement Jeunesse libérale, Rodrigo Quintana, est tué par la police lorsque celle-ci investit le siège du Parti libéral, à l’origine de la manifestation. Le même jour, le président Cartes limoge le ministre de l’Intérieur et le chef de la police, tandis que le vote de l’Assemblée nationale sur l’amendement constitutionnel est reporté.

Le 17, Horacio Cartes déclare renoncer à briguer un deuxième mandat.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  31 mars - 17 avril 2017 - Paraguay. Violences après l'adoption d'un amendement constitutionnel. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/31-mars-2017-violences-apres-l-adoption-d-un-amendement-constitutionnel/