30 octobre-9 novembre 2009

Haïti. Destitution du Premier ministre

Le 30, Michèle Pierre-Louis, Premier ministre depuis juin 2008, est destituée à la suite d'une motion de censure votée par dix-huit sénateurs sur vingt-neuf pour protester contre la mauvaise gestion du gouvernement, et notamment celle d'un fonds d'urgence de 197 millions de dollars accordé par le Venezuela dans le cadre de l'accord énergétique Petrocaribe et destiné à la population à la suite du passage dévastateur, en 2008, de plusieurs ouragans. Le président René Préval désigne immédiatement un successeur, le ministre de la planification Jean-Max Bellerive. Alors que la Mission des Nations unies en Haïti et les États-Unis saluent le travail effectué par le gouvernement Pierre-Louis pour rétablir la confiance, la crainte d'une instabilité politique, coutumière dans le pays, s'installe.

Le 9 novembre, le nouveau Premier ministre annonce la composition de son gouvernement, qui comprend onze des dix-huit ministres du cabinet précédent.

— Universalis

Événements précédents