30 octobre 2002France. Condamnation de deux auteurs des attentats de 1995 à Paris

 

Le 30, à l'issue du procès des attentats à la bombe qui avaient fait huit morts à Paris au cours de l'été et de l'automne de 1995, la cour d'assises spéciale de Paris reconnaît l'Algérien Boualem Bensaïd coupable de tentative d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste dans l'attentat de la station de métro Maison-Blanche, en octobre, et de complicité pour les attentats des stations du R.E.R. Saint-Michel en juillet et Musée-d'Orsay en octobre. Elle le condamne à la réclusion criminelle à perpétuité assortie d'une peine de sûreté de 22 ans, tout comme son compatriote Smaïn Aït Ali Belkacem, également membre des Groupes islamiques armés (G.I.A.), reconnu responsable de l'attentat du R.E.R. Musée-d'Orsay. Les deux hommes nient toute participation à ces attentats. Ali Touchent, chef du réseau des G.I.A. en France et coordonnateur présumé de la série d'attentats de 1995, aurait été tué en mai 1997, à Alger, selon les autorités algériennes. Rachid Ramda, financier présumé de la campagne d'attentats, a été arrêté à Londres en novembre 1995. La Haute Cour britannique s'est opposée à son extradition en juin 2002, émettant des doutes sur le caractère équitable du procès qui lui serait réservé en France.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  30 octobre 2002 - France. Condamnation de deux auteurs des attentats de 1995 à Paris », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 mai 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/30-octobre-2002-condamnation-de-deux-auteurs-des-attentats-de-1995-a-paris/