30 novembre - 15 décembre 2008Roumanie. Majorité et opposition au coude à coude aux élections parlementaires

 

Le Parti social-démocrate (P.S.D.) de Mircea Geoana – héritier de l'ancien Parti communiste –, allié au Parti conservateur, arrive en tête des élections législatives avec 33,1 p. 100 des suffrages, contre 32,4 p. 100 pour le Parti démocrate-libéral (P.D.L.) du président Traian Basescu. Le second obtient toutefois 115 sièges (+ 48 par rapport au scrutin de novembre 2004) contre 114 (— 10) pour le premier. Le Parti national-libéral du Premier ministre Calin Popescu-Tariceanu, rival du chef de l'État, se place en position d'arbitre avec 18,6 p. 100 des voix et 65 élus (+ 5). L'Union démocrate magyare, la formation représentant la minorité hongroise, arrive en quatrième position avec 6,2 p. 100 des suffrages et 22 députés (=). Le Parti de la Grande Roumanie (extrême droite), représenté au Parlement depuis 1996, n'obtient pas les 5 p. 100 des voix nécessaires pour être représenté. Le taux de participation est de 39,2 p. 100. Les élections sénatoriales, qui se tiennent simultanément, donnent des résultats du même ordre.

Le 10 décembre, le président Traian Basescu nomme l'économiste Theodor Stolojan au poste de Premier ministre.

Le 15, alors qu'un accord de gouvernement a été conclu entre le P.D.L. et le P.S.D., Theodor Stolojan crée la surprise en renonçant à son mandat. Traian Basescu nomme pour le remplacer Emil Boc, chef du P.D.L.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  30 novembre - 15 décembre 2008 - Roumanie. Majorité et opposition au coude à coude aux élections parlementaires », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 février 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/30-novembre-15-decembre-2008-majorite-et-opposition-au-coude-a-coude-aux-elections-parlementaires/