3 octobre 1988République fédérale d'Allemagne. Mort de Franz Josef Strauss

 

Le 3, Franz Josef Strauss, ministre-président de Bavière, président de l'Union chrétienne sociale (C.S.U.) et membre de la coalition gouvernementale, décède à l'âge de soixante-treize ans des suites d'un accident cardiaque. La disparition de celui que sa personnalité avait fait surnommer « le taureau de Bavière » cause un choc dans l'ensemble de la République fédérale. Trois jours de deuil national sont décrétés, et le Parlement de Bavière suspend ses travaux pour une semaine. D'Australie, où il effectue un voyage officiel qu'il écourte aussitôt, le chancelier Helmut Kohl salue en cet allié pourtant difficile un « père fondateur de la République ». L'ensemble de la classe politique lui rend hommage, à l'exception toutefois des Verts qui lui reprochent sa politique « imprégnée d'autoritarisme étatique ». Pour sa part, Erich Honecker, numéro un est-allemand, souligne sa « contribution importante » au développement des relations interallemandes.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  3 octobre 1988 - République fédérale d'Allemagne. Mort de Franz Josef Strauss », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 mai 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/3-octobre-1988-mort-de-franz-josef-strauss/