3-26 mars 2003France. Reprise des « vols groupés » d'immigrés illégaux

 

Le 3, le ministère de l'Intérieur organise le retour vers Dakar et Abidjan, dans le cadre d'un « vol groupé », de cinquante-quatre étrangers illégalement présents sur le territoire. Le gouvernement affrète un avion spécialement pour la circonstance, renouant avec une pratique inaugurée en octobre 1986 par le ministre de l'Intérieur de l'époque, Charles Pasqua. Lors du sommet européen de Copenhague, en septembre 2002, les Quinze avaient décidé de grouper les reconduites d'immigrés illégaux, politique dont la France avait proposé d'assurer la coordination. Avant ces rapatriements forcés, 427 personnes étaient retenues dans la zone d'attente pour personnes en instance de l'aéroport de Roissy - Charles-de-Gaulle, qui ne dispose que de 294 places. Des associations françaises, ivoiriennes et sénégalaises de défense des droits de l'homme dénoncent la reprise des « charters » et les « violences policières » qui les accompagnent.

Le 14, lors d'une réunion avec les associations, le ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy propose d'expérimenter une « présence permanente » de celles-ci dans les zones d'attente.

Le 20 et le 25, deux nouveaux vols spécialement affrétés par le gouvernement reconduisent au Sénégal et en Côte d'Ivoire respectivement cinquante-cinq et soixante-cinq Africains retenus en zone d'attente, en présence de représentants de la Croix-Rouge. Des violences sont de nouveau dénoncées.

Le 26, Nicolas Sarkozy annonce l'organisation d'un « vol groupé » par semaine.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  3-26 mars 2003 - France. Reprise des « vols groupés » d'immigrés illégaux », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/evenement/3-26-mars-2003-reprise-des-vols-groupes-d-immigres-illegaux/