3-25 mai 2008Birmanie. Le delta de l'Irrawaddy dévasté par un typhon meurtrier

 

Les 3 et 4, le typhon Nargis venu du golfe du Bengale ravage le delta de l'Irrawaddy où se situe l'ancienne capitale, Rangoon, avant de s'affaiblir au-dessus de la Thaïlande. Très peuplée, la région est le grenier à riz du pays. Le bilan humain et matériel est très lourd. Le nombre de morts et disparus sera estimé à plus de cent trente mille et celui des sinistrés à deux millions et demi. Il s'agit de la catastrophe naturelle la plus meurtrière survenue en Asie depuis le tsunami de décembre 2004. La junte au pouvoir indique son intention de maintenir le référendum constitutionnel prévu le 10, tout en en différant la tenue dans la région sinistrée. Le régime militaire accepte l'aide matérielle et financière internationale, mais refuse d'octroyer des visas aux personnels humanitaires.

Le 7, la France propose au Conseil de sécurité de l'O.N.U. d'adopter une résolution visant à appliquer le droit d'ingérence humanitaire à la Birmanie. La Russie et la Chine refusent toutefois que le Conseil de sécurité débatte d'une question humanitaire.

Le 10, 92,4 p. 100 des électeurs, selon les chiffres officiels, approuvent la nouvelle Constitution soumise à référendum. Le texte doit permettre, selon la junte, l'organisation d'« élections multipartites » en 2010, mais il renforce aussi les prérogatives de l'armée. Il aboutit notamment à rendre inéligible l'opposante Aung San Suu Kyi au motif qu'elle a été mariée à un étranger.

Le 12, le secrétaire général de l'O.N.U., Ban Ki-moon, exprime son « immense frustration » face à la « lenteur inacceptable » de la réponse birmane aux propositions d'assistance internationale. Le personnel des O.N.G. humanitaires étrangères est cantonné à Rangoon, tandis que la presse officielle dénonce les « ingérences » extérieures.

Le 18, le chef de la junte, le général Than Shwe, se rend pour la première fois à Rangoon.

Le 19, l'Association des pays du Sud-Est asiatique (A.S.E.A.N.), à laquelle appartient la Birmanie, s'érige en coordonnatrice exclusive de l'assistance étrangère aux victimes du typhon Nargis.

Le 20, le régime militaire autorise le Programme alimentaire mondial de l'O.N.U. à acheminer son aide dans le delta de l'Irrawaddy.

Le 23, à l'issue d'une rencontre à Naypyidaw, la nouvelle capitale, entre Ban Ki-moon et le général Than Shwe, ce dernier autorise l'entrée sans restriction de tous les personnels humanitaires dans la région sinistrée.

Le 24, les habitants du delta de l'Irrawaddy participent à leur tour au référendum constitutionnel.

Le 25, une conférence de pays donateurs réunit à Rangoon les représentants d'une quarantaine d'États, alors que la junte estime le coût de la reconstruction à 11 milliards de dollars.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  3-25 mai 2008 - Birmanie. Le delta de l'Irrawaddy dévasté par un typhon meurtrier », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/3-25-mai-2008-le-delta-de-l-irrawaddy-devaste-par-un-typhon-meurtrier/