3-24 octobre 1990Liberia. Baisse d'intensité des combats mais recrudescence de la famine

 

Le 3, la force ouest-africaine d'interposition parvient à prendre le contrôle de Monrovia, la capitale, après avoir repoussé les rebelles du Front national patriotique du Liberia de Charles Taylor.

Le 11, alors que la faim devient la principale cause de mortalité dans la région de Monrovia où une cinquantaine de personnes meurent quotidiennement, on apprend que le Programme alimentaire mondial va envoyer 2 300 tonnes de riz, et la C.E.E. accorde, le 15, 400 000 francs d'aide médicale, puis, le 16, 1,5 million de francs en faveur des quatre cent soixante mille réfugiés libériens en Guinée, Côte-d'Ivoire et Sierra Leone.

Le 24, la réunion de toutes les parties en conflit, à Banjul en Gambie, organisée par la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest, se solde par un échec, Charles Taylor refusant de signer l'accord de cessez-le-feu.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  3-24 octobre 1990 - Liberia. Baisse d'intensité des combats mais recrudescence de la famine », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/3-24-octobre-1990-baisse-d-intensite-des-combats-mais-recrudescence-de-la-famine/