3-23 janvier 2003Venezuela. Poursuite de la crise politique

 

Le 3, alors que la grève générale décrétée par l'opposition pour obtenir le départ du président Hugo Chávez entre dans son deuxième mois, des heurts entre adversaires et partisans du chef de l'État font deux morts à Caracas.

Le 15, le secrétaire général de l'Organisation des États américains César Gaviria annonce, à Quito, à l'occasion de l'investiture du président équatorien Lucio Gutiérrez, la constitution d'un « groupe des pays amis » du Venezuela. Ce groupe, dont l'objectif est de trouver « une issue pacifique » à la crise qui agite le pays, rassemble le Brésil, les États-Unis, le Mexique, l'Espagne, le Portugal et le Chili.

Le 21, l'ancien président américain Jimmy Carter présente au président Chávez et à l'opposition vénézuélienne son plan de sortie de crise qui prévoit soit l'adoption d'un amendement constitutionnel permettant la tenue d'élections anticipées, soit l'organisation en août, à la moitié du mandat présidentiel, d'un référendum sur le maintien au pouvoir du chef de l'État.

Le 23, lors d'une manifestation des partisans d'Hugo Chávez dans la capitale, l'explosion d'une grenade fait un nouveau mort.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  3-23 janvier 2003 - Venezuela. Poursuite de la crise politique », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/3-23-janvier-2003-poursuite-de-la-crise-politique/