3-23 décembre 1984Inde. Catastrophe industrielle de Bhopal

 

Le 3, du gaz hautement toxique, l'isocyanate de méthyle, s'échappe d'une usine de pesticides du groupe américain Union Carbide à Bhopal, capitale de l'État de Madhya Pradesh. Les victimes sont très nombreuses, d'autant plus qu'un bidonville jouxtait l'usine. Les malades sont atteints de difficultés respiratoires, de vomissements, d'autres sont frappés de cécité. Le bilan est très lourd : plus de 2 500 morts, et au moins 100 000 des 800 000 habitants de la ville risquent de souffrir de séquelles.

Le 7, Warren Anderson, président de l'Union Carbide, arrivé en Inde la veille, est arrêté par la police locale de Bhopal et inculpé d'« homicide par négligence » en même temps que les directeurs de la filiale indienne de la firme. Il est libéré sous caution quelques heures plus tard.

Le 16, les autorités indiennes ayant autorisé l'usine à reprendre ses activités pour quelques jours afin de transformer en pesticides quinze tonnes d'isocyanate de méthyle abandonnées dans un réservoir, des milliers d'habitants fuient la ville.

Le 23, à la fin de l'opération de neutralisation du gaz, le gouvernement du Madhya Pradesh fait savoir officiellement qu'il refuse le renouvellement de la licence d'exploitation de l'usine de Bhopal.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  3-23 décembre 1984 - Inde. Catastrophe industrielle de Bhopal », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 septembre 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/3-23-decembre-1984-catastrophe-industrielle-de-bhopal/