3-14 juin 1985Pologne. Sévère condamnation pour trois opposants à Gdańsk

 

Le 3, le procès de deux responsables de Solidarność, Wladyslaw Frasyniuk et Bogdan Lis, et d'Adam Michnik, ancien membre du K.O.R. (Comité de défense des ouvriers), qui avait débuté le 23 mai, reprend devant le tribunal de Gdańsk. Arrêtés le 13 février, les trois hommes sont accusés d'avoir appelé à la grève et d'avoir participé aux activités de la direction clandestine de Solidarność. À part les familles des accusés, la salle du tribunal est remplie de policiers en civil : aucun observateur occidental n'y est admis. Les débats se déroulent de façon particulièrement inique, le président coupant la parole aux accusés, les empêchant de se défendre sur le fond, ou les faisant même expulser du prétoire.

Le 10, Lech Wałęsa témoigne : il revendique la responsabilité de la réunion au cours de laquelle les trois hommes furent arrêtés et déclare que « trois innocents se trouvent arbitrairement au banc des accusés ».

Le 11, de lourdes peines (cinq et quatre ans de prison) sont requises par le procureur. Le 14, le verdict est prononcé : Wladyslaw Frasyniuk est condamné à trois ans et demi de prison, Adam Michnik à trois ans, et Bogdan Lis à deux ans et demi. Les accusés font appel contre ces peines, les plus lourdes prononcées contre des opposants depuis l'amnistie de l'été de 1984.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  3-14 juin 1985 - Pologne. Sévère condamnation pour trois opposants à Gdańsk », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 mai 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/3-14-juin-1985-severe-condamnation-pour-trois-opposants-a-gdansk/