29 octobre 2016Islande. Victoire de l'opposition conservatrice aux élections législatives.

 

Avec 29 p. 100 des suffrages et 21 sièges sur 63, le Parti de l’indépendance (conservateur) de Bjarni Benediktsson remporte les élections législatives anticipées et accroît son audience. Le scrutin était organisé à la suite de la démission, en avril, du Premier ministre Sigmundur David Gunnlaugsson, impliqué dans le scandale des « Panama papers ». Le Mouvement des Verts et de gauche (gauche radicale) arrive en deuxième position, en progrès avec 15,9 p. 100 des voix et 10 élus. Le Parti pirate de Birgitta Jónsdóttir (libertaire et anti-establishment) progresse fortement, avec 14,5 p. 100 des suffrages et 10 députés. Le Parti du progrès (social-démocrate) du Premier ministre sortant s’effondre avec 11,5 p. 100 des voix et 8 sièges. Le Parti de la réforme (centre droit) de Benedikt Jóhannesson, issu d’une scission du Parti de l’indépendance en mai 2016, obtient 10,5 p. 100 des voix et 7 élus. Le taux de participation est de 79,2 p. 100. Le 2 novembre, le président Gudni Th. Jóhannesson chargera Bjarni Benediktsson de former le gouvernement.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  29 octobre 2016 - Islande. Victoire de l'opposition conservatrice aux élections législatives. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 juin 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/29-octobre-2016-victoire-de-l-opposition-conservatrice-aux-elections-legislatives/