29 novembre 1999Malaisie. Victoire du pouvoir aux élections législatives

 

Le Front national remporte les élections législatives anticipées, provoquées par la dissolution du Parlement, le 11. Dirigée par l'Organisation nationale unifiée des Malais du président Mahathir Mohamad, la coalition au pouvoir obtient 148 sièges sur 193 (—14 par rapport au précédent scrutin d'avril 1995), conservant ainsi une majorité des deux tiers. L'opposition remporte 45 sièges (+ 23) en raison, principalement, de la percée du Parti islamique panmalaisien qui dispose de 27 élus (+ 20). Le Parti d'action démocratique, d'obédience chinoise, obtient 10 députés (+ 1) et le Parti de la justice nationale animé par l'épouse d'Anwar Ibrahim, 5 élus. Ancien numéro deux du régime, Anwar Ibrahim a été écarté du gouvernement en septembre 1998. Il a, depuis lors, été condamné à six ans de prison pour corruption et doit encore être jugé pour « sodomie ».

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  29 novembre 1999 - Malaisie. Victoire du pouvoir aux élections législatives », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 octobre 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/29-novembre-1999-victoire-du-pouvoir-aux-elections-legislatives/