29 décembre 1996Guatemala. Accord de paix

 

Le 29, le président Alvaro Arzu et les dirigeants de la guérilla de l'Union révolutionnaire nationale guatémaltèque, dont son chef Rolando Moran, signent, à Guatemala, un accord de paix qui met fin à trente-six ans d'une guerre civile qui a fait plus de cent mille morts. Entamées en 1991, les négociations en vue de la résolution du dernier conflit d'Amérique centrale s'étaient accélérées depuis l'élection du président Arzu en janvier. La cérémonie se déroule en présence de nombreux dirigeants et délégations nationales, ainsi que du secrétaire général de l'O.N.U.. L'accord reconnaît les Indiens Mayas – qui constituent plus de la moitié de la population – comme des citoyens à part entière ; il prévoit la distribution de terres aux petits paysans, une réforme fiscale, la réduction d'un tiers des effectifs des forces armées ainsi qu'une amnistie des délits liés au conflit et non imprescriptibles – point le plus controversé du texte.

Guatemala, 1996 : fin de la guerre civile

Guatemala, 1996 : fin de la guerre civile

photographie

Le 29 décembre 1996, Rolando Moran (debout, à droite), chef des rebelles de l'U.N.R.G., signe un accord de paix qui clôt 36 ans de guerre civile au Guatemala. À gauche, assis, le président Arzu. 

Crédits : PA Photos

Afficher

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  29 décembre 1996 - Guatemala. Accord de paix », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/29-decembre-1996-accord-de-paix/