29 décembre 1992Kenya. Victoire du président Daniel Arap Moi et de sa formation aux élections générales

 

Le 29, les premières élections générales libres et pluralistes depuis vingt-six ans se déroulent au terme d'une campagne électorale marquée par des violences interethniques et de nombreuses irrégularités. Au pouvoir depuis 1978, le président Daniel Arap Moi, qui obtient un quatrième mandat présidentiel malgré une contestation croissante de son régime, doit sa réélection à la division de l'opposition, qui présente trois candidats. Il recueille 36,4 p. 100 des voix, contre 26,2 p. 100 pour son principal rival, Kenneth Matiba, candidat du Forum pour la restauration de la démocratie-Asili (Ford-Asili). Viennent ensuite Mwai Kibaki, candidat du Parti démocrate (19,1 p. 100 des suffrages), et Jaramogi Oginga Odinga, candidat du Ford-Kenya (17,6 p. 100 des voix). Parti unique jusqu'à l'instauration du multipartisme en décembre 1991 sous la pression des bailleurs de fonds internationaux, l'Union nationale africaine du Kenya remporte cent des cent quatre-vingt-huit sièges à pourvoir, contre quatre-vingt-huit pour l'opposition. Le président nomme les douze derniers députés. L'opposition dénonce la fraude, mais les observateurs internationaux ne relèvent aucune irrégularité majeure.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  29 décembre 1992 - Kenya. Victoire du président Daniel Arap Moi et de sa formation aux élections générales », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 juin 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/29-decembre-1992-victoire-du-president-daniel-arap-moi-et-de-sa-formation-aux-elections-generales/