29-31 octobre 2017Belgique. Séjour du dirigeant indépendantiste catalan Carles Puigdemont à Bruxelles.

 

Le 29, le secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration Theo Francken (Alliance néo-flamande, N-VA) déclare que le chef de l’exécutif de la Catalogne Carles Puigdemont, destitué par Madrid à la suite du vote de la déclaration unilatérale d’indépendance par le Parlement catalan, pourrait demander asile en Belgique. Il déclare douter que le dirigeant indépendantiste puisse bénéficier d’un « procès équitable » dans son pays. Le Premier ministre Charles Michel lui demande aussitôt de « ne pas jeter de l’huile sur le feu ».

Le 30, Carles Puigdemont et cinq membres de l’exécutif catalan destitué arrivent à Bruxelles.

Carles Puigdemont à Bruxelles, 2017

photographie : Carles Puigdemont à Bruxelles, 2017

Lors de sa conférence de presse donnée à Bruxelles, le 31 octobre 2017, le président destitué de la Généralité de Catalogne Carles Puigdemont concède qu'il convient de « ralentir » le processus d'indépendance afin d'éviter les troubles. 

Crédits : Dario Pignatelli/ Bloomberg/ Getty Images

Afficher

Le 31, le dirigeant indépendantiste catalan affirme lors d’une conférence de presse qu’il est en Belgique par « liberté et sécurité », alors que le parquet général espagnol a lancé des poursuites pour rébellion contre les membres de l’exécutif catalan destitué. Carles Puigdemont indique que les indépendantistes respecteront les résultats du référendum du 21 décembre convoqué par Madrid. Charles Michel déclare que Carles Puigdemont sera « traité comme n’importe quel citoyen européen ».

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  29-31 octobre 2017 - Belgique. Séjour du dirigeant indépendantiste catalan Carles Puigdemont à Bruxelles. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 juin 2022. URL : http://www.universalis.fr/evenement/29-31-octobre-2017-sejour-du-dirigeant-independantiste-catalan-carles-puigdemont-a-bruxelles/