29-31 janvier 2001Birmanie. Libération d'opposants

 

Du 29 au 31, des représentants de l'Union européenne se rendent à Rangoon afin d'estimer l'évolution des relations entre le gouvernement birman et l'opposition. La semaine précédant leur venue, plus de quatre-vingts opposants sont libérés par la junte, parmi lesquels Tin Oo, le numéro deux de la Ligue nationale pour la démocratie, la formation de Aung San Suu Kyi. Cette dernière reste assignée à résidence. Toutefois, les attaques à son encontre cessent. La « troïka » européenne constate la réalité des discussions directes ouvertes sur l'initiative de l'O.N.U., en octobre 2000, entre les autorités et la dirigeante de l'opposition, qui sont les plus substantielles depuis l'arrivée au pouvoir des militaires, en 1988. Mais elle estime que ce processus « n'est pas encore irréversible ».

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  29-31 janvier 2001 - Birmanie. Libération d'opposants », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 juillet 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/29-31-janvier-2001-liberation-d-opposants/