28 juin 1992Mongolie. Large victoire électorale pour l'ex-Parti communiste au pouvoir

 

Le 28, les Mongols participent aux premières élections législatives depuis la promulgation, au début de 1992, d'une nouvelle Constitution débarrassée de toute référence au marxisme-léninisme. Avantagé par le scrutin majoritaire à un tour et aidé par la dispersion de l'opposition, le Parti révolutionnaire populaire mongol (P.R.P.M., ex-communiste) du Premier ministre Dashyn Byambasuren obtient soixante-dix sièges sur les soixante-seize que compte désormais le Grand Khural. Il avait déjà remporté les premières élections multipartites du 29 juillet 1990. Le P.R.P.M. était soutenu par le régime de Pékin, qui redoute l'installation d'un pouvoir réellement démocratique à ses frontières, car autant de Mongols vivent en Mongolie intérieure chinoise qu'en Mongolie extérieure. Les quatre formations de l'opposition, qui affirment avoir recueilli 45 p. 100 des voix, n'obtiennent que six sièges. Cette domination politique quasi exclusive ne satisfait pas entièrement le P.R.P.M., qui aurait préféré disposer d'une opposition « faire-valoir ». Elle inquiète la classe politique mongole qui craint que l'influence chinoise ne menace l'indépendance récemment acquise du pays.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  28 juin 1992 - Mongolie. Large victoire électorale pour l'ex-Parti communiste au pouvoir », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 mai 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/28-juin-1992-large-victoire-electorale-pour-l-ex-parti-communiste-au-pouvoir/